Depuis l’instauration du plan Vigipirate, les magasins imposent régulièrement des fouilles à l’entrée. Dans certains cas, ces contrôles ne sont pas en accord avec la législation.

En vertu de l’article L613-2 du Code de la Sécurité Intérieure, qui réglemente les activités privées de sécurité, les personnes exerçant une activité privée de surveillance« peuvent procéder à l'inspection visuelle des bagages à main et, avec le consentement de leur propriétaire, à leur fouille ».

En cas de refus de fouille, l’agent de sécurité est dans l’obligation légale de faire appel à un officier de police judiciaire, et ne peut en aucun cas procéder au contrôle lui même.
Les caissiers, commerçants ou responsables de magasins ne sont quant à eux pas autorisés à procéder à des fouilles, mêmes visuelles.