Sous certaines conditions, il est possible d’obtenir auprès de son employeur un congé pour passer un examen.

Seul un employé bénéficiant de 2 ans d’ancienneté dans le milieu du travail (3 pour les entreprises artisanales de moins de 10 salariés) dont un an dans l’entreprise qui l’emploie peut obtenir un congé pour passer un examen. En outre, le diplôme préparé doit nécessairement être enregistré dans le répertoire national des certifications professionnelles.
La demande doit être adressée au minimum deux mois avant le début des épreuves, et doit être formulée par lettre recommandée avec avis de réception et accompagnée d’un certificat d’inscription à l’examen.
Le congé ne peut excéder trois jours de révision, associés à la durée de l’examen.